4. Embranchement des arthropodes

 

Les arthropodes (=à pieds articulés) possèdent un squelette externe (cuticule), constitué de segments rigides et articulés.
Comme la cuticule est inextensible, l'animal est contraint de muer (voir en fin de page) pour grandir.
L'oxygène est transporté par de l'hémocyanine, responsable de la couleur bleue de leur sang.

Cet embranchement est celui qui contient les insectes et les araignées, entre autres. Il est de très loin celui qui possède le plus d'espèces (1,2 million, sur 1,75 million d'espèces animales recensées) et le plus d'individus de tout le règne animal.

Dans cet embranchement, un groupe contient l'ensemble des arthropodes marins : "les crustacés".
Les crustacés ont des sexes séparés, cependant certains d'entre eux sont capable de générer un nouvel individu avec un gaméte femelle non fécondé (parthénogenèse).
Les crustacés suivent un régime carnassier.

Les crabes, langoustes, homards, appartiennent à l'ordre des décapodes (animaux à 10 pieds).
Les crabes sont capables de détacher volontairement une patte pour échapper à un prédateur ou, dans le cas d'une patte blessée, pour stopper l'hémorragie (autotomie).

La mue s'effectue suivant schéma identique chez tous les arthropodes.

  1. La cuticule se décolle de l'épiderme.
  2. Un liquide est sécrété entre la cuticule et l'épiderme. Ce liquide amollit la cuticule.
  3. Une nouvelle cuticule molle est générée sous l'ancienne, à même l'épiderme.
  4. Le crustacé fait des mouvements rythmiques et gonfle son corps au maximum en absorbant une grande quantité d'eau (les arthropodes terrestres avalent de l'air).
    Une fente se produit, l'animal s'extrait de sa vieille carapace (qui, abandonnée, prend le nom d'exuvie).
  5. La nouvelle cuticule s'épaissit et durcit en quelques heures à quelques jours.

Aprés la mue l'organisme est mou et sans défense, ce qui le rend plus vulnérable aux prédateurs .
Ce mécanisme se répète trés fréquemment en début de vie.

L'accouplement a lieu juste aprés la mue.