Notions de biologie

 

En plus des cours "classiques" par embranchement, voici 6 cours transversaux :

 

Les animaux pouvant présenter un danger.
La plongée de nuit.
Les fonds meubles.
Les relations inter-espèces.
Mimétisme et camouflage.
La reproduction.

Eléments de classification

Cliquez sur les branches de l'arbre ci-dessous pour voir les photos des espèces qui le composent.

Exemples
Règne Animal Végétal
Embranchement Cordés Mollusques Arthropodes Algues brunes
Classe Mammifères Poissons épineux Céphalopodes Gastéropodes Malacostraca Phéophycées
Ordre Primates Cétacés Perciformes Octopodes Chitons Décapodes Dictyotales
Famille Hominidés Delphinidés Pomacentridés Sparidés Octopodidés Patellidés Palinuridés Dictyotacées
Genre & espèce Homo sapiens
Homme
Delphinus delphis
Dauphin commun
Chromis chromis
Castagnole
Diplodus sargus
Sar commun
Octopus vulgaris
Poulpe commun
Patella sp
Arapède, bernique
Palinurus elephas
Langouste
Padina pavonica
Padine

5 règnes :
Animaux, végétaux, champignons, et 2 règnes concernant des micro-organismes.

10 embranchements nous intéressent, répartis dans les 2 premiers règnes.

Une espèce se définit par un ensemble d'êtres vivants pouvant se reproduire entre eux et produire des individus féconds.

Par exemple tous les chiens, et les loups, appartiennent à la même espèce : Canis lupus.

La référence en la matière : Integrated Taxonomic Information System

 

Mon atelier

Je regroupe ci-dessous les notions trop eparpillees pour les traiter dans une page separee comme un theme a part entiere.

La chaîne alimentaire

Comme sur terre, la seule façon de créer de la matière organique à partir de matière minérale et de soleil est la photosynthèse.
Elle et est réalisée par les plantes, et forcément à faible profondeur, car ensuite il n'y a plus assez de lumière.

Dans la chaîne alimentaire, on les appelle ces organismes les producteurs on peut dire aussi qu'ils sont autotrophes.

On appelle les organismes qui mangent les producteurs des consommateurs primaires (herbivores).

Les organismes qui mangent les consommateurs primaires sont des consommateurs secondaires (carnivores).

La plupart de ces organismes sont macrophages ce qui signifie qu'ils se nourrissent de proies plus grandes que leur bouche.

 

A l'inverse, les détritivores sont les êtres vivant qui se nourrissent de détritus d'origine végétale ou animale constituant la matière organique morte.

Mers tempérées, mers tropicales

Beaucoup d'espèces de Méditerranée préfèrent l'ombre à la lumière (espèces sciaphiles), contrairement aux espèces de mers tropicales qui évoluent en pleine eau. C'est pourquoi en Méd un phare sera utile pour explorer sous les blocs, dans les cavités...

Ainsi les tombants corraligènes les plus riches sont ceux qui sont exposés au nord, sur le versant sud la faune fixée résiste difficilement au recouvrement par les algues.

 

Vous trouverez d'autres comparaisons entre les mers tempérées et tropicales sur la page des cnidaires, dans le chapitre sur le plancton.

 

La Méditerranée.

La Méditerranée fait 5 fois la taille de la France.

 

Il y a 6 millions d'années toute communication avec l'Atlantique était complétement fermée et la Mare nostrum ressemblait à un désert avec quelques lacs très salés au fond de vastes canyons.
Les fleuves qui s'y jetaient descendaient en cascades jusqu'à 2000 ou 3000 mètres sous le niveau actuel de la mer.
Il y a 5,5 millions d'années le mur s'est brisé au niveau de Gibraltar. Une masse d'eau phénoménale s'est déversée dans la Méditerranée et l'a remplie en une centaine d'années, provoquant un abaissement de 10 à 20 mètres du niveau général des océans.

20% des espèces y sont endémiques (n'existent qu'à cet endroit).

 

Des plaquettes d'espèces des petits fonds de Méditerranée sont disponibles sur le site de la ville de nice : page1 (ou copie locale) page2 (copie locale)

 

L'ouverture du canal de Suez en 1869 a créé une communication avec l'océan indien, mais la présence sur le parcours de lacs très salés avait empêché la migration d'espèces depuis la mer rouge. La salinité de ces lacs a été abaissée en 1960, et depuis plus de 70 espèces ont immigré.

 

La salinité de la Méditerranée est de 37g de sel par litre d'eau, alors qu'elle n'est que de 35g/l dans les océans.

La Méditerranée se divise en deux bassins séparés par des hauts-fonds reliant la Sicile à la Tunisie.
Dans le bassin oriental l'eau est plus salée et sa température est plus élevée d'environ 4°C que dans le bassin occidental.

Quelques chiffres sur la Mer Rouge

2200km de long, 350km en son point le plus large, 2600m de profondeur.
Elle n'est en relation avec d'autres mers qu'en deux endroits :
au nord avec la Méditerranée, par l'intermédiaire du canal de Suez,
au sud par la passe de Bab el Mandeb, de 27 km de large et de moins de 150m de profondeur.

 

30% des espèces y sont endémiques.
Des plaquettes d'espèces de Mer rouge sont disponibles sur le site www.sous-la-mer.com :
Page 1 : latin (ou copie locale), français (locale) Page 2 : latin (locale), français (locale)

 

La salinité de la mer Rouge est de 42g/l.

Ecosystème

Le biotope c'est le décor, comprenant la nature du fond, la salinité, la température... Bref, ce qui n'est pas vivant (abiotique).
La biocénose, c'est les habitants.
biotope + biocénose = écosystème.

Les divisions océaniques

Le littoral est la zone qui s'étend de part et d'autre de la limite terre-eau.
Sa partie maritime, appelée plateau continental, descend en pente douce jusqu'à 200m de fond. Sa largeur moyenne est de 70km.
Ensuite sa pente s'infléchit fortement, c'est le talus continental.

Le littoral est la zone la plus riche en vie. Il se subdivise en plusieurs zones de profondeur.
La première se nomme l'estran, ou zone de balancement des marées.
C'est la zone comprise entre la marée la plus haute et la marée la plus basse.
Ensuite l'infralittoral s'étend jusqu'à la limite inférieure des herbiers de phanérogames. Cette zone reçoit plus de 10% de la lumière de la surface. Elle s'étend jusqu'à une quarantaine de mètres sur la côte d'azur, et à plus de 60 métres en Corse, du fait de la clarté de l'eau.
Enfin, l'étage circalittoral s'étend jusqu'à la limite inférieure des algues pluricellulaires.

Du bruit sous l'eau ?

Certains animaux font du bruit sous l'eau. C'est le cas des grogneurs, grondins... On entend aussi les poissons perroquets racler le corail.

Régénération, autotomie, scissiparié

Plusieurs espèces marines sont capables de régénérer un morceau manquant. C'est le cas des étoiles de mer, crustacés, poulpes...
Certaines espèces sont capables s'amputer volontairement d'un membre (autotomie) qu'ils laissent en patûre au prédateur pour pouvoir fuir.

Enfin, d'autres espèces sont capables de division dans un but de reproduction : chaque morceau va régénérer un individu complet. Cela s'appelle la scissiparité.
C'est le cas de certaines éponges, étoiles de mer...

 

Entrainez-vous à reconnaitre les habitants des océans !
Faites un tour sur Le Quizz de la vie marine.